Aritoshi MURASHIGE

Par Nicolas DE ARAUJO

 

 

 

Appelé également Aritomo.  

Aritoshi MURASHIGE (村重有利) est né le 7 Janvier 1895 dans la préfecture de Yamaguchi (à l’Ouest du Japon). Deuxième fils de la famille FUJISADA, une longue lignée de bushis, il devient le fils adoptif d’une autre lignée sans successeur, la famille MURASHIGE. En effet selon la tradition de cette époque, c’est son frère aîné qui est nommé comme 131ème représentant de la famille FUJISADA.  

Etant le descendant de deux familles de guerriers, il étudie les arts martiaux dès l’age de 13 ans. Il débute par la pratique du Kendo puis à 19 ans, il intègre le Butokukwaï de Kyoto, ou il s’entraîne deux fois par jour.  

Après avoir obtenu son 2ème Dan de Kendo, il part pour Tokyo en 1915, ou il commence l’étude du Judo tout en continuant de pratiquer le Kendo, il a alors 20 ans. Elève direct de Jigoro KANO, il pratique le Judo et le Katori Shinto-ryu au Kodokan avec Minoru MOCHIZUKI dans les années 1920.  

Aritoshi étant de petite taille, maître KANO lui conseille de pratiquer d’autres disciplines. Suivant son conseil, il devint un budoka émérite et obtient des grades dans de nombreuses disciplines. Il est nommé 3ème Dan de Kendo à 23 ans, et obtient le 3ème Dan de Jiu Jitsu Sekiguchi au bout de deux ans de pratique !  

A 30 ans, il est promu 4ème Dan de Judo et trois ans plus tard, il est nommé 3ème Dan en Yari (l’art de la lance) et en Naginata. Profitant du lien entre Maître KANO et Maître UESHIBA, il intègre le Kobukan Dojo en 1932 pour débuter la pratique de l’Aïki Jujutsu. Ses frais d’instruction étant couverts par le Kodokan.  

Après avoir été formé par Maître UESHIBA, il se converti à la religion Omoto-Kyo et participe aux activités du Budo Senyokai. En particulier dans le Dojo de Takeda dans la préfecture de Hyogo. En 1933, il enseigne l’Aïki-Budo en Mandchourie au côté de Noriaki INOUE.

En 1940, le Kobukaï lui décerne le 7ème Dan d’Aïkido.

Comme la plupart des Japonais de cette époque il est mobilisé pendant la seconde guerre mondiale en Mandchourie, ou il officie comme bourreau pour les décapitations, tuant de nombreuses personnes.

Après le conflit, il continue la pratique de l’Aïkido et reçoit le grade de 8ème Dan en 1948.

En 1953, Aritoshi est envoyé en Birmanie par le gouvernement japonais pour une mission nationale. Il enseigne l'aikido aux forces de Police de Mandalay et à l'université Yangon ou il rencontre son futur élève, U Thaung Din, professeur de boxe. Cette mission à un double objectif, c’est à la fois une mission culturelle et une compensation des dommages de guerre. Après un séjour de six années, MURASHIGE sensei retourne au Japon en juillet 1959. C'est Seigo YAMAGUCHI qui est envoyé pour lui succéder.

Personnalité éminente du Hombu Dojo, Aritoshi MURASHIGE se voit décerner le grade de 9ème dan d’Aïkido en 1960. Il est le premier, avec Koichi TOHEI, alors l’enseignant le plus connu en Occident, à être promu au plus haut rang par O Sensei.

Yukikazu SAKURAZAWA (dit Georges OHSAWA), une connaissance de Maître UESHIBA, fondateur de la macrobiotique moderne, le fait venir à Gand, en Belgique, en 1961. O Sensei lui délègue alors l’enseignement de l’Aïkido pour l’Europe. Il enseigne l’Aïkido à une poignée d’adeptes de la macrobiotique.  

Tout en restant proche de son ami SAKURAZAWA et de ses collaborateurs, il déménage à Bruxelles ou il est accueilli au Dojo "Budo-Club Samouraï" de Jean ANDRE. Appuyé par la renommée de SAKURAZAWA, les disciples affluent de toute l’Europe. Plus haut gradé d’Aïkido, il est amené à se déplacer un peu partout en Europe. En France, c'est André NOCQUET qui l'invite dans son dojo à Paris en 1962.

Budoka complet, Maître MURASHIGE est gradé dans de nombreuses disciplines (7ème Dan de Iaïdo, 5ème Dan de Kendo, 5ème Dan de Judo, 3ème Dan de Bojutsu...) et enseigne également le Kendo, le Iaido ou encore la Naginata aux européens.

Malheureusement, au retour d’une démonstration à Liège, il est victime d’un accident de voiture près de Louvain. Grièvement blessé, MURASHIGE Sensei décède durant son transfert à l’hôpital, le 5 mars 1964, à l’âge de 69 ans. 

 

Aritoshi MURASHIGE est l’un des pionniers de l’Aïkido en Europe, ou O Senseï l’envoya pour faire progresser l'enseignement et unifier la pratique de ces pays. Successeur de Tadashi ABE, il prodigua d’abord son enseignement en Belgique, puis son savoir dépassa rapidement les frontières. Il enseigna à de nombreux gradés tels que André JEAN (6ème dan), Michel COGNEAU (8ème dan Shihan), Julien NAESSENS (7ème dan), Georges SCHIFFELERS (7ème dan), Tony THIELEMANS (6ème dan), Jean LINDEBRINGS (6ème dan), Henri POELS (5ème dan),  Jean BARBE, André NOCQUET (8ème dan), Jean-Daniel CAUHEPE, Jean-Pierre PAILLARD (7ème dan), ou encore Sayagyi U THAUNG DIN.

 

LIENS  

Biographies : Lien 1 (Ang) - Lien 2 (Fra) - Lien 3 (Fra) - Lien 4 (Fla) - Lien 5 (Fra) - Lien 6 (Jap) -

Articles : Lien 1 (Ang) - Lien 2 (Fra) - Lien 3 (Ang)Lien 4 (Fra) - Lien 5 (Fra) - Lien 6 (Fra) - Lien 7 (Bir) - Lien 8 (Fra) - Lien 9 (Fra)Lien 10 (Fra)Lien 11 (Ang) - Lien 12 (Fra)   

 

joomla template gratuitjoomla free templates
2021  Aikido Club de Montarnaud  globbers joomla template