Hirokazu KOBAYASHI

(1929-1998)

8ème Dan d'Aïkido

 

Ecrit par Nicolas DE ARAUJO

 

 

 

Hirokazu KOBAYASHI est né le 14 février 1929 à Osaka.

Son père est commerçant dans le domaine de la laque. En tant que fils ainé, Hirokazu l'accompagne dans les montagnes chinoises pour en ramener la précieuse sève.

De santé fragile, il pratique différents arts martiaux tels que le Karaté, le Kendo et le Judo dès l’âge de 7 ans.

Le jeune Hirokazu est sensible à la propagande militariste de l'époque. Il trompe les recruteurs de la conscription en modifiant le nombre de boutons sur sa veste et réussi à se faire enrôler dans l’armée impériale Japonaise à l'âge de 15 ans.

Six mois avant la fin de la guerre, il est posté sur un porte avion comme pilote kamikaze où il échappe à la mort à plusieurs reprises. Tout d'abord, un problème technique empêche son avion de décoller pour une mission suicide ou tous ses camarades perdent la vie. Puis douze heures avant qu’il ne décolle pour le dernier déploiement, son porte-avion est coulé par une torpille de sous-marin ; par chance, Hirokazu fait partie des derniers survivants. Il est sauvé par des pêcheurs après quatre jours passés en mer, blessé, à tenir sur des planches et des barils de bois !

A son retour à la vie civile, il se rend à Tokyo. Il trouve en emploi de docker au marché de poissons tout en continuant l'étude du karaté.

En mai 1946, son professeur Maître OKAYAMA, lui conseille d'étudier un autre Budo. Il lui fourni une lettre de recommandation destinée à Maître UESHIBA.

Fort de cette lettre, Hirokazu se rend au dojo de Wakamatsu et demande à voir le maître. Il est accueilli par Kisshormaru UESHIBA qui se présente comme O Sensei ! Hirokazu n'a jamais rencontré UESHIBA Sensei mais on le lui a décrit comme un vieil homme avec une barbe blanche et des yeux perçants. Il renouvelle sa demande de le voir mais reçoit la même réponse de Kisshomaru "je suis O Sensei !". Hirokazu insiste et présente sa lettre de recommandation. Kisshomaru s'excuse alors et l'informe que maître UESHIBA est absent mais qu'il est sur le chemin du retour puis l'invite à étudier l'aïkido immédiatement. Hirokazu accepte et débute la pratique le jour même. Il fait la rencontre d'O Sensei, a son retour au dojo, trois jours plus tard. 

Conquis par la personnalité et l'idéal du Fondateur, il pratique quotidiennement pendant ses trois premières années d'entraînement. Hirokazu devient l’un des plus proches disciples du maître, il l'accompagne régulièrement dans ses voyages et lui sert de partenaire.

En 1954, KOBAYASHI quitte le Hombu Dojo pour retourner vivre dans sa ville natale d'Osaka. Nommé 1er dan, il enseigne à différents groupes de la Police et dirige de nombreux cours d'Aïkido dans les universités d’Osaka et de Kobe ainsi que dans des écoles supérieures. Passionné par la vitesse, il circule à moto entre ses différents lieux de cours.

En parallèle de ses activités d'enseignant, KOBAYASHI sensei reçoit chez lui Maître UESHIBA presque chaque mois. Il continu d'accompagner son maître dans ses déplacements dans la région du Kansaï, le plus souvent pour des stages d’une durée de dix jours. Le fondateur rend régulièrement visite à ses élèves d'Osaka : Bansen TANAKA et Seiseki ABE ainsi qu'à Michio HIKITSUCHI qui réside à Shingu.

En 1955, Hirokazu se marie avec Kiyoe.

En 1957, KOBAYASHI sensei liquide l'entreprise familiale de laque pour devenir professionnel d'Aïkido. Il développe son activité à Osaka. En 1960, il distille son enseignement au Dojo de la station de Police de Sonezaki et dans le quartier de Fukushima. En 1961, en accord avec le hombu dojo, il établit le bureau de la Fondation Aïkikaï d'Osaka.

Suite au décès de son père, Hirokazu ne peut accompagner Maître UESHIBA à Hawaï lors de son premier voyage hors du Japon. C'est Nobuyoshi TAMURA qui est choisi pour partager cet honneur avec Koichi TOHEI.

KOBAYASHI Sensei est nommé 6ème dan en 1962.

En mai 1964, il est promu au grade de 7ème dan, il a alors 35 ans. Missionné par le Hombu Dojo, il est envoyé en Europe pour étudier le développement de l'Aïkido sur le vieux continent, succédant ainsi à Aritomo MURASHIGE.   

KOBAYASHI Sensei débute son périple européen à Genève en Suisse, à l'occasion d'un cours organisé par le judoka Jakob BOETSCHI avec une quarantaine de judokas présents. Puis il dirige son premier "séminaire officiel" à Tillburg aux Pays-Bas. Maître KOBAYASHI rend visite aux maîtres japonais enseignant au nom de l'Aïkikaï et dirige des stages en Suisse, en Italie et aux Pays-Bas jusqu'en 1966. A son retour au Japon, il est nommé Directeur des Affaires Européennes du Hombu Dojo de Tokyo.

A Osaka, Maître KOBAYASHI, ouvre un nouveau dojo à Uchimoto-cho. Il établit le Osaka Buikukai le 20 mai 1967 puis le Butokukan Dojo en 1968.

Maître UESHIBA décède le 26 avril 1969 entouré de sa famille et de ses plus proches élèves dont fait partie KOBAYASHI Sensei.

Peu de temps avant de mourir, Maître UESHIBA demande à Hirokazu d'intervenir pour régler les différends entre ses principaux élèves et futurs successeurs. Ce dernier fait la promesse de tenter de maintenir la paix entre eux.

C'est dans cette optique qu'il reçoit Kenji TOMIKI, à Osaka, le 10 octobre 1969. Il essaye de comprendre ses techniques et ses intentions et lui propose de présenter son Aïkido de compétition aux étudiants de six universités locales. Par la suite les deux hommes entretiennent des relations cordiales, TOMIKI Sensei envoi son élève Tetsuro NARIYAMA étudier auprès de KOBAYASHI Sensei.

En 1970, KOBAYASHI sensei est promu au grade de 8ème dan, à l'âge de 41 ans. Le 27 aout, il organise le premier festival de Budo à Osaka et demande à Tetsuro NARIYAMA d'effectuer la première démonstration.

Le 25 novembre 1972, la seconde édition du festival se déroule en présence de trois groupes historiques d'Aïkidokas : l'Aïkikaï dirigé par le Doshu, le Yoshinkan présidé par Gozo SHIODA et le Nihon Aïkido Kyokai (J.A.A.) de Kenji TOMIKI.

La même année, Maître KOBAYASHI est invité sur le vieux continent par André NOCQUET, alors plus haut gradé européen. Il est également le Président et le directeur technique de l'Union Européenne d'Aïkido (U.E.A.), créée quelques mois plus tôt. Cet événement marque le début d'une collaboration fructueuse entre KOBAYASHI Sensei et plusieurs pays (Suisse, Belgique, Pays-Bas, France, Italie, Portugal, Maroc...). 

KOBAYASHI Sensei nomme André NOCQUET, au grade 7ème dan, le 6 juillet 1973.

En 1974, il effectue son premier passage de grades dan aux Pays-Bas à Tilburg. Les diplômés sont les belges Peter BELJAARS (2ème dan), George FOCKART et Eddie WOLPUT, le hollandais Gijs SCHOUTEN et l'allemand Nico VAN SOEST.

En 1976, KOBAYASHI Sensei participe au premier congrès officiel de la Fédération Internationale d'Aïkido à Tokyo.

Il dirige son premier séminaire en Allemagne en 1978. De retour l'année suivante, il donne des séminaires à Rüsselsheim et à Nuremberg.

A partir de 1980, KOBAYASHI Sensei partage son temps entre le Japon et l'Europe. Il effectue chaque année deux tournées européennes d'une durée de cinq mois. Un séjour en hiver de janvier à mars et un autre en été de mi-juin à fin août. Toujours épris de vitesse, il sillonne le continent à bord de voitures sportives.

Devenu une figure essentielle de l'Aïkido Européen, Maître KOBAYASHI fédère au fil des années de nombreux élèves autour de son enseignement. Parmi ses disciples on retrouve les français Gérard OBELLIANNE (7ème dan), André COGNARD (shihan 8ème dan), Jean-François RIONDET (shihan 8ème dan), Adrien HALM (8ème dan), Etienne LEMAN (7ème dan), Charles ABELE (shihan), Robert BOUDREZ (7ème dan), Daniel LAZENNEC, Michèle LASSERRE, Lucienne BERENGER, Sylvain PARE et Jean Pol DEVILLE, les italiens Giampietro SAVEGNAGO (shihan 8ème dan), Aldo GONZATO (7ème dan) et Luca LA ROSA (6ème dan), les allemands Reinhard CZEMPIK (6ème dan), Walter OELSCHLAEGER (shihan 6ème dan), Jürgen ROHRMANN (7ème dan), Manfred MANN (6ème Dan), Hubert KLEHR (6ème dan) et Thomas DIMT (6ème dan), le belge Yves FLON (6ème dan), les portugais Leopoldo FERREIRA et Luis ANTUNES (7ème dan), les suisses Jean-Marc VOEGELI et Claude BOMPAS (7ème dan), le hollandais Ruud VAN GINKEL (6ème dan)...  

KOBAYASHI sensei est également le professeur de haut gradés japonais parmi lesquels Jiro KIMURA (shihan 8ème dan leader du Buikukai d'Osaka), Tetsuro NARIYAMA (shihan 9ème dan), Motokage KAWAMUKAI (6ème dan), Hirotoshi YABUUCHI (shihan 7ème dan), Junichi NISHIMURA (shihan 6ème dan), Kenji KUMAGAI (shihan 7ème dan), Naomi NOMURA (shihan 7ème dan) ou encore Emiko INOUE (6ème dan).

En 1982, André COGNARD créée l'Académie Autonome de Aikido Kobayashi Hirokazu (A.A.A.K.H.). Autonome par rapport à l'Aïkikaï et au système fédéral français, son but est de diffuser l'enseignement de KOBAYASHI Sensei.

La santé de Maître KOBAYASHI décline. Lors d'un séminaire, à Aix en Provence en 1997, il souffre de vertige et doit être hospitalisé. Il se fait remplacer par Giampietro SAVEGNAGO et rentre au Japon pour se faire soigner. Les médecins découvrent une malformation cardiaque congénitale.

En 1998, il donne son accord à ses élèves européens pour que soit fondée la Kokusai Aikido Kenshukai Kobayashi Hirokazu Ha (H.A.K.K.H.K.), école internationale diffusant son enseignement à travers le monde.

Hirokazu KOBAYASHI s'éteint le 28 août 1998, à l'âge de 69 ans, des suites d'une septicémie.


Elève direct du fondateur qu'il suivi pendant plus de vingt ans, Hirokazu KOBAYASHI fut une figure importante de l’histoire de l’Aïkido. Membre éminent de la Fondation Aïkikaï, refusant de créer sa propre école, il resta fidèle à la famille UESHIBA jusqu'à la fin de sa vie. Au Japon, Jiro KIMURA lui succède à la tête du Buikukaï d'Osaka. Cette organisation compte actuellement 55 dojos et 27 clubs dans les universités ainsi que des dojos à l'étranger. Maître KOBAYASHI enseigna également en Europe pendant vingt cinq ans, fédérant ainsi de nombreux élèves et un style répandu aujourd’hui dans de nombreux pays. Il développa un Aïkido alliant une grande pureté d’exécution à une grande puissance. Son enseignement était construit autour des principes de Meguri, Massugu et de ki-no-musubi. Il intégra à son enseignement la pratique du Jo et du Bokken ainsi que celle de l'Aiki-Taiso issue du Daoyin. Budoka complet, il était également un praticien de Sappo / Kuatsu et de Shiatsu aguerri. Il se forma également à l'art de la calligraphie (shodo) auprès de Seiseki ABE.


LIENS :

Biographies : Lien 1 (Fra) - Lien 2 (Ang) - Lien 3 (Fra) - Lien 4 (Fra)Lien 5 (Fra) Lien 6 (Fra) - Lien 7 (Fra) - Lien 8 (All) - Lien 9 (Jap)Lien 10 (Jap)Lien 11 (Esp) - Lien 12 (Ang)

Interview : Lien 1 (All)   

Articles : Lien 1 (Fra) - Lien 2 (Fra) - Lien 3 (Ang) - Lien 4 (All) - Lien 5 (Fra) - Lien 6 (Ang) - Lien 7 (Ang) - Lien 8 (Fra)Lien 9 (Pol)

Galerie vidéos

 

 

joomla template gratuitjoomla free templates
2018  Aikido Club de Montarnaud  globbers joomla template