Reishin KAWAI

(1931-2010)

8ème dan d'Aïkido

 

Écrit par Nicolas DE ARAUJO

 

 

Appelé également Toshio ou Munenori.

Fils de Tomonobu et Matsuno KAWAI, Reishin est né le 28 février 1931 dans le village de Yassugi situé dans la province de Shimane.

Durant sa jeunesse, il reçoit une formation religieuse dans la communauté conduite par le Docteur Nagayasu MINAMOTO. Ce dernier, archevêque et cardinal est également docteur en théologie Tyokkyo Sho Yon-i.

De constitution fragile, le jeune KAWAI s’initie très tôt dans la pratique du Budo, en particulier au Sumo et au Kenjutsu. Au cours de son adolescence, il souffre d’inflammations au genou droit. Ayant épuisé tous les recours médicaux classiques, il décide de se tourner vers des méthodes alternatives de guérison telles que le shiatsu, l'acuponcture et les traitements alimentaires.

En 1946, Reishin rencontre Maître Torataro SAITO, il a alors 15 ans et décide de devenir élève interne (uchi deshi) dans sa communauté de stimulateurs guérisseurs. Maître SAITO enseigne sa propre méthode de conservation de la santé (Saito Shiki Kenkoho) ; méthode qu’il a développé en s’autoguérissant d’un cancer de la gorge et de l'appareil digestif.

Pour cela il s’est retiré dans les montagnes ; a restreint son alimentation, se nourrissant d’eau naturelle, de fruits, de racines et de feuilles sauvages consommées toujours crues. En parallèle de ses pratiques ascétiques, il  utilisa les pratiques martiales du Kenjutsu et du Daito ryu Aikijujutsu, que lui avait enseigné Hoshima KINKEI, pour fortifier son corps.

Maître SAITO était un ami d’Arimoto MURASHIGE depuis les années 20. Budoka réputé et élève de Maître UESHIBA, ce dernier avait fréquenté sa clinique et l’avait initié aux principes de bases de l’aiki jutsu. Au début des années 30, SAITO sensei reçut directement les enseignements de Morihei UESHIBA. Puis de 1934 à 1943, il se lia d’amitié avec Minoru HIRAI et Kisaburo OSAWA, tous deux disciples d'O Sensei.

Torataro SAITO, fortement influencé par ses amitiés martiales, a enseigné à son disciple Reishin KAWAI, les arts martiaux, en corrélation avec ses principes de conservation de la santé.

Reishin poursuit sa formation en médecine orientale, notamment en acuponcture, à l'université de Tsukushoku sous la tutelle de Mischimasa NISHIZAWA, Docteur en médecine orientale. En parallèle de ses études, il s'inscrit au Hombu Dojo de Tokyo et pratique l'aïkido pendant plusieurs années sous la direction d'O Sensei, de son fils Kisshomaru UESHIBA et de Koichi TOHEI. Reishin suit également l'enseignement dispensé par Morihiro SAITO.

Devenu professeur agrégé dans les domaines de l'acuponcture générale et des techniques de moxibustion à l'université de Tsukushoku, KAWAI Sensei fonde la société japonaise des arts martiaux et des études d'acuponcture (Nihon Kobudo Iho Fukyukai) en novembre 1955. Cette association à pour objectif la promotion de l’Aikijutsu, de l’Aikijujitsu, de l’Aïkido et de la médecine orientale au moyen de démonstrations, de conférences ou de cours.

Introduit, par le Docteur Nagayasu MINAMOTO, dans ses cercles d'amis notables et influents, Reishin KAWAI est recommandé par des proches de la cour pour devenir médecin au palais Impérial.

Reishin hésite puis décide d'entreprendre un long voyage pour découvrir d'autres terres. Il part pour le Brésil en 1960. KAWAI Sensei visite ainsi plusieurs communautés nippones, réalise des démonstrations, donne des cours d'Aïkido et soigne les malades à l’aide de l’acuponcture et du shiatsu. Au bout d'un trimestre, il décide de prolonger son séjour devant l’insistance de ses patients et reste au final une année entière au Brésil.

En 1961, Reishin part pour l'Europe suivre l’enseignement de MURASHIGE Sensei, 9ème dan d’aïkido et représentant international de l'Aikikai. Ce dernier lui confie la charge de divulguer l'aïkido au Brésil.

Le 9 janvier 1963, KAWAI Sensei ouvre un premier dojo de 42 tatamis dans le centre de Sao Paulo. Puis le 28 février, il reçoit le titre de Shihan, des mains de Maître UESHIBA qui lui confie officiellement la mission d’introduire l’aïkido au Brésil.

Reihsin KAWAI épouse Letícia MINAKO, une descendante de la famille impériale de l'Empereur Saga, le 19 octobre 1963.

En 1969, il est nommé 6ème dan d'Aïkido par Maître Morihei UESHIBA. Entre la fin des années 60 et le début des années 70, KAWAI Shihan ouvre de nombreux dojos avec l'aide précieuse de son élève Keizen ONO. En 1973, Reishin retourne au japon pour recevoir l’enseignement du Doshu Kisshomaru UESHIBA et de Kisaburo OSAWA pendant deux mois.

Le 2 octobre 1975, sur la suggestion de Maître OSAWA, il est nommé par le Doshu, représentant officiel de l'Aikikai pour le Brésil avec pour objectif d'unifier toutes les pratiques de l’aïkido dans ce pays.

En 1976, il est invité par OSAWA Shihan au 1er congrès International d'Aïkido qui se déroule au Plaza Hotel de Tokyo. Reishin KAWAI est nommé Vice-président de la Fédération Internationale d’Aikido (F.I.A).

En 1978, il invite le Doshu Kisshomaru UESHIBA, pour l’occasion accompagné de Seigo YAMAGUCHI et d'Ichiro SHIBATA. Ces maîtres voyagent a travers le continent sud-américains pendant quinze jours (dix jours à Sao Paulo, un jour à Rio de Janeiro, un jour en Uruguay et quatre jours en Argentine). A la suite de ce long séjour KAWAI Sensei reçoit le grade de 7ème Dan des mains du Doshu.

KAWAI Shihan établi et préside la Fédération Pauliste d'Aikido (FEPAI) en 1979. Il dépose la marque "aïkido" à l'institut des marques et des brevets, empêchant ainsi toute création d'école en dehors de son organisation. Il devient ainsi le seul à pouvoir attribuer des grades d’aïkido dans tous le pays !

Il tisse également des liens sur tout le continent sud-américain et occupe différentes fonctions : Président d'honneur de la fédération d'aikido du Paraná, Conseiller de l'union argentine d’aikido, Président d'honneur de l'association péruvienne d'aïkido, Président d'honneur de l'association de Santa Catarina d’aikido, Président d'honneur de l'Association d'aïkido de Salvador de Bahia…

Dirigeant aux méthodes autoritaires et peu démocratiques, KAWAI Sensei voit ses élèves Wagner BULL, Carlos DUTRA, Breno DE OLIVEIRA, Daniel BORNSTEIN, Severino SALES DA SILVA et Ricardo LEITE quitter son organisation pour rejoindre le maître japonais Massanao UENO.

En 1980, Maître KAWAI participe au second congrès international d'aïkido à Paris, et est réélu Vice-président de la Fédération Internationale d’Aikido (F.I.A) pour quatre années. Au cours de cette année, il est primé par le gouverneur de la province de Shimane pour son important travail dans le développement de l'Aïkido au Brésil, renforçant ainsi les échanges culturels entre ces deux pays.

Il participe à une rencontre internationale de la F.I.A, a Milan, en 1986 et effectue une démonstration à cette occasion.

En 1987, Wagner BULL gagne son procès contre la FEPAI de Reishin KAWAI et obtient le droit de diffuser l'Aïkido au Brésil.

En 1989, Maître KAWAI est invité à Lima par la fédération péruvienne d'Aïkido. Il démontre l'Aïkido à plusieurs occasions en présence de l'Ambassadeur du Japon, du Ministre des Sports et des membres du gouvernement Péruvien.

En 1990, KAWAI Shihan reçoit à nouveau le Doshu Kisshomaru UESHIBA, accompagné de Hayato OSAWA et de Etsuji HORII. Inquiet par la santé fragile de celui-ci, il l'accompagne durant son séjour au Brésil, en Uruguay et en Argentine. Puis en octobre, il se rend au Japon pour participer aux festivités célébrant le 60ème anniversaire du Hombu Dojo.

Pousser vers la sortie par ses élèves Makoto NISHIDA et José GOMES LEMOS, Maître KAWAI démissionne de la Fédération Pauliste d'Aikido (FEPAI) et fonde l’Union Aikikai du Brésil en 1990, provoquant ainsi une nouvelle scission dans l’aïkido brésilien.

Il cumule, en parallèle, de nouvelles fonctions en étant nommé Vice-président d'Honneur de l'Association Péruvienne d'Aïkido et Shihan honoraire de l'Association Argentine d’Aïkido au cours de la même année.

En 1995, le Doshu lui attribue le grade de 8ème Dan d'aïkido. Au cours de cette année, Reishin KAWAI fonde et dirige l'Union sud-américaine d'Aïkido, qui devient la Confédération Sud-américaine d'Aïkido en 1997.

Entretenant d’étroites relations avec le Doshu et l’Aïkikaï, Maître KAWAI se rend chaque année au Hombu Dojo de Tokyo accompagné de ses étudiants sud-américains entre 1995 et 2001.

En 1996, il reçoit la visite de Seijiro MASUDA, alors directeur technique du Hombu Dojo. De 1996 à 2004, Maître KAWAI invite annuellement le secrétaire général du Hombu Dojo, Masatake FUJITA. Il invite également de jeunes shihans comme Shoji SEKI 7ème dan) en 1997 ou encore Shigeru SUGAHARA (6ème dan) en 1998.

En 2001, KAWAI Sensei participe aux festivités du 70ème anniversaire du Hombu Dojo qui se déroule au Keiyo Plaza Hotel de Tokyo.

Il commémore le 40ème anniversaire de l'Aïkido au Brésil en réalisant une démonstration publique dans les locaux du SESC Pompéia de Sao Paulo en 2003.

En 2005, maître KAWAI se rend à Odense, chez son élève Victor Manuel MEREA ORTEGA, uchi deshi péruvien, qui à migré au Danemark quelques années plus tôt. 

Après le décès de son épouse survenu en 2008, Reishin KAWAI nous quitte le 26 janvier 2010, à l'âge de 78 ans.

 

Reishin KAWAI a consacré plus de 50 ans à la pratique et à la diffusion de l’aïkido en Amérique du sud, plus particulièrement au Brésil ou il a introduit cette discipline au début des années 60. Il a également tissé des liens en Argentine, au Pérou, au Chili et en Uruguay, établissant ainsi la confédération sud-américaine d'aïkido, avec une centaine de dojos affiliés. Shihan 8ème dan et représentant du Hombu Dojo en Amérique du Sud, Maître KAWAI a occupé de nombreux postes au sein des fédérations sud-américaines et a été vice-président de la Fédération Internationale d'Aikido pendant huit ans.

Érudit, maître de shiatsu et acuponcteur, il fut fortement influencé par Nagayasu MINAMOTO, Torataro SAITO et Morihei UESHIBA. Homme de foi, il avait été nommé évêque (Chukkyo-jo) au sein de sa communauté religieuse en 1952. Il était également Docteur Honoris Causa en théologie. Très pieu, il priait quotidiennement Fudō Myō-ō Sama, une divinité du bouddhisme Shingon. Le développement spirituel était une priorité pour lui que ce soit dans sa clinique de Sao Paulo comme dans sa pratique de l'Aïkido.

Dirigeant aux méthodes controversées, Reishin KAWAI n'a pu rassembler l’aïkido brésilien sous une même bannière. Pionnier de la discipline, il fut le professeur de plusieurs haut gradés sud-américains dont : Keizen ONO (Shihan 7ème dan), Makoto NISHIDA (Shihan 7ème dan), José GOMES LEMOS (6ème dan), Wagner BULL (Shihan 7ème dan), Paulo NAKAMURA (6ème dan), Ran HERBERT (6ème dan), Severino SALES DA SILVA (6ème dan), Ricardo LEITE (6ème dan), Breno DE OLIVEIRA (6ème dan), Carlos DUTRA (6ème dan), Daniel BORNSTEIN (6ème dan), Roque VARGAS FILHO (6ème dan), Roberto MARUYAMA (7ème dan), Antonio PADUA (5ème dan), Valdecir FORNAZIER (5ème dan), Victor Manuel MEREA ORTEGA (6ème dan - Pérou), Consuelo TABOADA GARCIA (5ème Dan - Pérou), Antonio RODRIGUES (5ème dan) ou encore Paulo FUJITA (5ème dan)...

 

LIENS :

Biographies : Lien 1 (Por) - Lien 2 (Ang) - Lien 3 (Por) - Lien 4 (Por) - Lien 5 (Por) - Lien 6 (Esp)

Articles : Lien 1 (Por) - Lien 2 (Por) - Lien 3 (Por) - Lien 4 (Por) - Lien 5 (Dan)Lien 6 (Por) - Lien 7 (Esp) - Lien 8 (Esp)

Interview : Lien 1 (Esp)

Galerie vidéos

 

 

joomla template gratuitjoomla free templates
2018  Aikido Club de Montarnaud  globbers joomla template