Minoru HIRAI

(1903 - 1998)

Fondateur du Korindo

 

Ecrit par Nicolas DE ARAUJO

 

 

Minoru HIRAI est né en mars 1903 dans la préfecture d'Okayama.

Doté d'un fort tempérament, Minoru développe un intérêt pour le bujutsu dès son plus jeune âge. Il débute, à l'âge de 11 ans, l’étude du Togun-ryu, sous la direction de son grand-père.

Par la suite, il étudie plusieurs écoles martiales, notamment Okumura nito-ryu, Saburi-ryu sojutsu (lance) mais aussi Takenouchi-ryu et Kito-ryu.

Après plus de vingt années de pratique martiale, Minoru devient un maître de Iaido et de Jujutsu reconnu. En 1938, il fonde son propre dojo à Okayama : le Kogado Dojo.

La même année, il rencontre Morihei UESHIBA à Okayama par l’intermédiaire d’un ami croyant de la secte Omoto. Les longues heures de discussion sur les arts martiaux avec Maître UESHIBA renforce sa propre théorie du cercle. En fait, Minoru HIRAI découvre de nombreuses similitudes sur des notions circulaires entre l’art d’UESHIBA Sensei et son propre style de Jujutsu ! A leur seconde rencontre, ce dernier l’invite à le rejoindre dans son dojo de Tokyo. C’est ainsi que HIRAI Sensei entre au Kobukan dojo en 1939.

En 1942, HIRAI Sensei est nommé Directeur des affaires générales du Kobukan par Maître UESHIBA, l’aidant ainsi dans la gestion des affaires quotidiennes du dojo. Il est envoyé comme représentant du Kobukan au Dai Nippon Butoku Kai. Au sein de cette organisation nationale, HIRAI Sensei joue un rôle majeur dans l’évolution du nom d'Aïkibudo en Aïkido, terme qui sera "déposé" officiellement.

Souhaitant poursuivre sa propre voie, Maître HIRAI change le nom de son style, de Kogado en Korindo, qui signifie "propager la lumière". Il développe son art, basé sur le principe de taï sabaki circulaires, en combinant des éléments classiques de Jujutsu, du travail aux armes et les enseignements de Maître UESHIBA. Le taisabaki Korindo consiste en sept formes ou katas : kesagiri, kote sabaki, irimi sabaki, shiho sabaki, isogaeshi, tsui age et ushiro sabaki. Habituellement ils sont pratiqués seul, mais ils peuvent aussi être réalisés avec un partenaire. Ces katas peuvent être pratiqués à mains nues, avec le Ken ou le Jo.

En 1942, Maître HIRAI dirige le département de Jujutsu de la police militaire de l'armée japonaise ou il développe de nouvelles techniques d’arrestations qu'il publie dans un manuel intitulé "Rikugun Kenpei Gakko Taijutsu Kyohan" (Manuel de Taïjutsu de la Police Militaire).

En juillet 1945, le Dai Nippon Butoku Kai lui attribue le titre de Shihan (guide).

Le Korindo poursuit son expansion avec l'ouverture de nouveaux dojos à Shizuoka en octobre 1945, à Okayama en novembre 1947 puis à Tokyo en septembre 1953. 1954 voit la naissance du Nihon Korinkaï, organisation regroupant l'ensemble de ses dojos.

En octobre 1977, HIRAI Sensei fonde un institut de formation à Nishiizu dans la préfecture de Shizuoka.

Pendant plusieurs décennies, HIRAI Shihan forma des élèves haut gradés parmi lesquels Kazuo HASEGAWA (Shihan 9ème Dan), Shinjuro NARITA (Shihan 9ème Dan), Seiki SHONO (Shihan 8ème Dan), Tetsuo KUROTA (Shihan 8ème Dan) ou encore Shlomo DAVID (Kyoshi 7ème Dan).

Minoru HIRAI nous quitte le 16 octobre 1998, à l’âge de 94 ans.

 

Son organisation compte actuellement une quinzaine de dojos au Japon et rayonne également à l'international en étant présente en Allemagne, en Italie, en Russie, à Hong Kong et en Israël. C'est son fils, le Doshu Tomohiro HIRAI qui la dirige actuellement.

 

LIENS

Biographies : Lien 1 (Fra) - Lien 2 (Ang) - Lien 3 (Ang) - Lien 4 (Jap)

Interview : Lien 1 (Ang)

Articles : Lien 1 (Fra) - Lien 2 (Ang) - Lien 3 (Ang) - Lien 4 (All) - Lien 5 (Fra)

Galerie vidéos

 

 

joomla template gratuitjoomla free templates
2018  Aikido Club de Montarnaud  globbers joomla template