image1 image2 image3

Yasuo KOBAYASHI

(Né en 1936)

8ème Dan d'Aïkido

2ème Dan de Judo

 

Ecrit par Nicolas DE ARAUJO

 

 

 

Yasuo KOBAYASHI est né le 20 Septembre 1936 dans le district de Kudan à Tokyo.

Fils de Kinshiro KOBAYASHI, un marchand propriétaire d'un important commerce de riz ; Yazuo est le cinquième garçon d'une famille de huit enfants.

Comme de nombreux jeunes japonais, Yasuo débute la pratique des arts martiaux par le Judo à l'école élémentaire. 

Encouragé par l'un de ses frères, il pratique également cet art au poste de police avec d'autres enfants puis s'inscrit au Kodokan, le dojo central de Maître KANO, à l'âge de 11 ans.

La maison de Yasuo est située à proximité du Kodokan Dojo, lui permettant ainsi de pouvoir pratiquer régulièrement. Il s'entraîne pendant plusieurs années avec assiduité et obtient son 2ème dan de Judo en 1952.

La même année, il intègre le lycée Hitotsubashi. Malheureusement, peu après ses débuts dans cet établissement, Yasuo a la douleur de perdre sa mère, morte de dysenterie.

Yasuo découvre la pratique de l’aïkido à l’âge de 18 ans. C’est en suivant le conseil d’un ami, fils de Tomoaki DANZAKI, Président de la fédération de Iaïdo et combattant de Sumo, qu’il se rend au Dojo de Maître UESHIBA à l'automne 1954. A cette occasion, il assiste à un cours dirigé par Hiroshi TADA, alors 3ème dan.

Séduit par cette voie encore peu connue, Yasuo intègre l’Aikikaï Hombu Dojo à la fin du mois d'avril 1955, peu après ses débuts à l’université Meiji au département génie électrique.

Ses débuts sont spartiates ; il n'y a qu'une dizaine d'élèves inscrits et une partie des tatamis est encore occupée par quelques familles de réfugiés !

L'enseignement est sous la direction du fils du Fondateur, Kisshomaru UESHIBA qui assure le cours du matin, et quelques jeunes instructeurs. Quelques jours après son inscription Yasuo rencontre Morihei UESHIBA pour la première fois. A cette époque, Le fondateur vit à Iwama et se rend parfois à Tokyo. Séduit par cet homme de petite taille mais au corps large et massif, Yasuo devient l'un de ses tous premiers étudiants d'après-guerre.

1955 est une année charnière pour l'Aïkikai ; après plusieurs années de disette, le nombre de pratiquants commence a augmenter, le Fondateur est présent plus régulièrement et le premier élève étranger, en la personne d'André NOCQUET, est accepté au Dojo de Tokyo.

Yasuo participe activement au développement de l'Aïkido. Même s'il aide simplement à porter les tatamis, il est présent lors de la première démonstration publique sur le toit du grand magasin Takashimaya, en octobre 1955.

Durant ses premières années de pratique, le jeune Yasuo étudie régulièrement sous la direction de Maître UESHIBA, l'accompagne parfois dans ses déplacements extérieurs (otomo) et se rend également à son service dans son dojo d'Iwama.

Pratiquant assidu du Kodokan et du Hombu Dojo, Yasuo décide de se consacrer exclusivement à apprendre l'Aïkido lors de de sa deuxième année à l'université. Les catégories de poids n'existent pas encore en Judo et Yasuo pense atteindre ses limites dans cette discipline. De plus, il préfère l'ambiance et les interactions humaines de l'Aïkikaï à ceux d'une grande organisation plus impersonnelle comme le Kodokan.

A partir de 1956, Kisshomaru UESHIBA démissionne de son emploi pour se consacrer à l'Aïkido. Les deux cours quotidiens du matin et du soir sont complétés par trois autres sessions à 8h, 15h et 17h. Le jeune KOBAYASHI est influencé par les enseignements de Kisshomaru et de Koichi TOHEI, de retour des USA en mai 1956. Il suit également d'autres instructeurs tels qu'Hiroshi TADA, Shigenobu OKUMURA, Kisaburo OSAWA, Morihiro SAITO, Seigo YAMAGUCHI et Sadateru ARIKAWA.

Au début, ses partenaires d’entraînement ont pour nom Nobuyoshi TAMURA, Masamichi NORO, André NOCQUET, Yoshimitsu YAMADA viendront ensuite Kazuo CHIBA, Mitsunari KANAI, Seiichi SUGANO ou encore Mitsugi SAOTOME. Bien qu'il ne fasse pas partie des élèves internes (uchi deshi), Yasuo passe tout son temps libre avec eux. Vivant à proximité du dojo, il partage de nombreux moments conviviaux avec ses amis et a le privilège de pouvoir aider Maître UESHIBA dans son quotidien.

Influencé par Koichi TOHEI, Yasuo fréquente le dojo Ichikukai, où il pratique le Zen et le Misogi ainsi que le dojo Tempukaï, du maître de Yoga Tempu NAKAMURA, où il étudie les principes du Ki.

A la fin des années 50, de nombreux étudiants viennent s’entraîner au Hombu dojo. Kisshomaru UESHIBA, qui souhaite implanter l’aïkido dans les universités, sollicite les bonnes volontés de chacun. C’est ainsi que Yasuo KOBAYASHI, 2ème dan, fonde l'Aïkido Club de l'Université Meiji en 1958.

La pratique des femmes est également encouragée, aussi sa sœur Fumiko débute la pratique de l'Aïkido au Hombu Dojo en 1961.

A la suite de l’obtention de son diplôme universitaire d'ingénieur électricien, Yasuo devient instructeur à l'Aikikai Hombu Dojo où il se consacre à l'enseignement de l’aïkido pendant plusieurs années. Il est notamment envoyé par l'aikikai pour enseigner dans plusieurs universités, aux forces d'autodéfense Japonaises, à la NHK et au bureau du Ministre des Finances.

En janvier 1962, KOBAYASHI est sollicité par Koichi TOHEI pour enseigner l’aïkido à l'armée Birmane dans le cadre d'une mission de compensation des dommages de guerre. Yasuo n'est pas très motivé par cette idée et laisse passer plusieurs mois avant d'aller à l'ambassade pour préparer son séjour. Dans ce même laps de temps, le gouvernement Birman est renversé par un coup d'état, le 2 mars 1962, et est remplacé par une dictature militaire. Les enseignants étrangers n'étant plus les bienvenus, cinq soldats birmans sont envoyés au Japon pour apprendre le Judo et l'Aïkido. Yasuo KOBAYASHI se voit confier cette mission.

Assistant de Koichi TOHEI depuis plusieurs années, Yasuo KOBAYASHI apparaît dans son film pédagogique intitulé "principes fondamentaux et concept" et diffusé en 1969. Il y sert de partenaire en compagnie de Masando SASAKI et de Seishiro ENDO notamment.

KOBAYASHI Sensei inaugure son premier dojo, le 7 avril 1969, dans la ville de Kodaira. Après avoir détruit le parking situé à côté de son domicile, il construit de ses mains un dojo de dix huit tatamis.

Ce modeste dojo, situé à 45 minutes de train de Shinjuku, a pour objectif d'accueillir des étudiants dont les écoles sont bloquées par les manifestations étudiantes. KOBAYASHI Sensei invite ainsi une dizaine d'étudiants à manger et vivre dans son dojo et reçoit des aides financières de généreux donateurs pour l'aider à couvrir les frais. Cet événement marque le début des "dojos KOBAYASHI".

Ce premier succès coïncide malheureusement avec le décès de Maître UESHIBA. Le Fondateur s'éteint, le 26 avril 1969, entouré de sa famille et de ses plus proches élèves dont fait partie Yasuo KOBAYASHI.

Par la suite, Maître KOBAYASHI ouvre son second dojo, dans la ville de Tokorozawa. Suivant les conseils de Kisshomaru UESHIBA, il démissionne de ses fonctions pédagogiques au Hombu Dojo, en novembre 1972, pour se concentrer sur la direction de ses deux dojos personnels.

Il se consacre alors à la diffusion de l'Aïkido dans les banlieues de Tokyo, ou il enseigne une fois par mois dans les villes de Santama, Saitama, Kanagawa et Chiba. En parallèle de ses différents dojos privés, il devient le directeur technique des clubs d’Aïkido des universités Meiji, Saitama et Gakushuin

Lors du départ de Koichi TOHEI de l'Aïkikai en avril 1974, Yasuo décide de ne pas le suivre. Bien qu'étant son assistant depuis plus de dix ans, KOBAYASHI Sensei choisi de rester fidèle à l'Aïkikaï et au Doshu Kisshomaru UESHIBA.

En 1975, KOBAYASHI Sensei envoi son premier élève à l’étranger, Ichitami SHIKANAI. A cette occasion, il effectue son premier voyage au Brésil et découvre les grandes possibilités de développement de l’Aïkido en Amérique du sud. Il se rend également pour la première fois à Hawaï.

Yasuo enseigne pour la première fois en Europe en juin 1977. Il se rend en Allemagne chez son ami et ancien élève de l'Aikido Club de l'université MEIJI, Katsuaki ASAI. Il enverra par la suite son élève Kengo HATAYAMA étudier auprès de ce dernier pendant deux ans. 

Au cours du même séjour, KOBAYASHI Sensei découvre la Finlande à l'occasion d'un séminaire d'été à Helsinki. A son retour au Japon, il envoie son élève Kazuo IGARASHI implanter l'Aïkido dans ce pays pendant un an, tout en accueillant de jeunes pratiquants Finnois dans ses dojos au Japon.

Du 18 au 22 mars 1978, l'Aïkido club de l'université Meiji envoie Maître KOBAYASHI effectuer une démonstration et diriger des stages à Taïpei. Ces stages marquent le début de l'Aïkido à Taïwan.

Le 7 avril 1985, il participe à la première FRIENDSHIP DEMONSTRATION de Tokyo, évènement majeur qui regroupe les plus grands disciples du fondateur. Organisée par Stanley PRANIN, cette rencontre historique se déroule à Tokyo et connait un succès retentissant, attirant plus de 900 personnes.

Suite au retour au Japon de son élève Toshikazu ICHIMURA en 1986, Maître KOBAYASHI prend la direction technique de l'Aïkikai finlandais. 

En 1987, les Dojos KOBAYASHI se voient attribuer une récompense du Conseil du Budo Japonais (Nihon Budo Kyogikai), pour l'excellence de leur organisation. C’est la première fois qu’une organisation privée reçoit cette distinction ! L'organisation de Maître KOBAYASHI a pour but le développement international de l’aïkido. Elle envoie ainsi régulièrement des jeunes instructeurs japonais dans le monde entier tout en recevant de nombreux instructeurs étrangers à travers son programme Musubi Kikin.

Pour son action, KOBAYASHI Senseï se voit attribuer personnellement une médaille par le gouvernement Brésilien en 1988.

En 1989, les dojos KOBAYASHI fêtent leur 20 ans d'existence. 2000 personnes, venues de tout le Japon et de l'étranger, sont présentes pour les célébrations dont le Doshu Kisshomaru UESHIBA.

L'année suivante, Yasuo KOBAYASHI est nommé 8ème dan, il a alors 54 ans.

En 1995, il est invité en Europe par Katsuaki ASAI. Ce dernier lui demande d'effectuer une démonstration lors de la commémoration du 30ème anniversaire de son arrivée en Allemagne.

Ami fidèle de Stanley PRANIN, KOBAYASHI Sensei est présent à l'Aïki Expo organisé à Las Vegas en 2003.

Maître KOBAYASHI reçoit une médaille pour sa contribution remarquable au développement de l'Aïkido en 2005. Au cours de cette même année, il publie une série de deux DVD pédagogiques.

Shihan de renommée mondiale, Yasuo KOBAYASHI continue d'enseigner l'Aïkido à travers le monde. En 2010, il participe au 40ème anniversaire de l'Aïkido en Finlande puis dirige, pour la première fois, un séminaire en Chine.

En 2015, il est récompensé par le Ministre de la Défense hongroise pour son investissement dans le développement de l'Aïkido en Hongrie. Deux ans plus tard, il se rend pour la première fois en Russie pour y diriger un stage.

Maître KOBAYASHI, qui a fêté ses 80 ans en 2016, est actuellement à la tête d'un des plus grands groupe d'Aïkido du Japon. Son organisation compte actuellement plus de 120 dojos affiliés à travers une vingtaine de pays. En plus de ses activités pédagogiques au Japon, il enseigne régulièrement à l'étranger notamment à Taïwan, au Royaume-Uni, aux États-Unis, au Canada, au Brésil, en Argentine, en Allemagne, en Hongrie, en Pologne, en Bulgarie, en Finlande, en Suède, en Norvège, en Islande, en Grèce, en Iran, en Tunisie, a Hong Kong, en Corée du Sud et en Australie.

Shihan 8ème dan, Yasuo KOBAYASHI est une figure majeure du développement de l’aïkido d'après guerre au Japon. Élève puis enseignant à l'Aïkikaï Hombu Dojo pendant dix sept ans, il étudia sous la direction de Maître UESHIBA. Apprécié pour sa jovialité, sa modestie et son intégrité, Maître KOBAYASHI est également très populaire à l'étranger. Il est ou à été le professeur de nombreux hauts gradés dont Katsuaki ASAI (Shihan 8ème dan), Seishiro ENDO (Shihan 8ème dan), Toshikazu ICHIMURA (6ème dan), son fils Hiroaki KOBAYASHI (7ème dan), Kazuo IGARASHI (7ème dan), Kengo HATAYAMA (Shihan 7ème dan), Haruyoshi HORIKOSHI (7ème dan), Haruo ISHIGAKI (7ème dan), Tsuneo TAMURA (6ème dan), Hiroyuki HASEGAWA (6ème dan), Yasuhisa INABA (Shihan 6ème dan), Suwa MASATOSHI (7ème dan), Ichitami SHIKANAI (Shihan 7ème dan), Manabu MASUDA (6ème dan), Hisashi YAMAWAKI (6ème dan), Mikio KOBAYASHI (7ème dan), Katsutoshi SHIRAKAWA (shihan 7ème dan), Ryuji SHIRAKAWA (6ème dan), Syunichiro KOYANAGI (6ème dan), Fusako KOMINE (5ème dan), Hiromi MATSUOKA (4ème dan), Urban ALDENKLINT (shihan 7ème dan) ou encore Sébastien HEURTEAU (6ème dan)...

 

LIENS :

Biographies : Lien 1 (Fra) Lien 2 (Ang) - Lien 3 (Ang) - Lien 4 ( Ang) - Lien 5 (Ang)Lien 6 (Fra)  

Interviews : Lien 1 (Fra) - Lien 2 (Ang)Lien 3 (Ang) - Lien 4 (Ang) - Lien 5 (Ang) - Lien 6 (Ang) - Lien 7 (Ang) - Lien 8 (Ang)Lien 9 (Fra)

Articles : Lien 1 (Ang) - Lien 2 (Ang) - Lien 3 (Ang) - Lien 4 (Fra) - Lien 5 (Fra) - Lien 6 (Ang) - Lien 7 (Ang)

Galerie vidéos

 

 

joomla template gratuitjoomla free templates
2018  Aikido Club de Montarnaud  globbers joomla template