Takuma HISA

(1895 - 1980)

Menkyo Kaiden Daito-Ryu Aikijujutsu

8ème Dan de Sumo

5ème Dan de Judo

Fondateur du Daito-Ryu Aikijujutsu Takumakaï

 

Ecrit par Nicolas DE ARAUJO

 

 

 

Takuma HISA est né le 3 Novembre 1895 dans le village de Sakihama, situé dans la préfecture de Kochi sur l’île de Shikoku.

En 1916, il intègre l’université Kosho de Kobe pour y étudier les affaires et le commerce. En parallèle de ses études, il pratique au Sumo Club étudiant de l’université et en devient le capitaine. Doué pour la discipline, Takuma remporte le tournoi de Sumo étudiant du Kansai.

Après avoir obtenu son diplôme universitaire, il travaille dans un magasin, mais ce dernier fait faillite et Takuma se retrouve au chômage. En 1927, sur une introduction de l’un des ses aînés de l’université, Ishii MITSUJIRO, journaliste, ancien ministre du gouvernement et membre fondateur du Parti Démocratique Libéral, il rejoint le siège du célèbre journal Asahi (Asahi Shinbun).

En 1933, Morihei UESHIBA est sollicité par ce dernier, dans le but de renforcer la sécurité du Journal Asahi d'Osaka, victime d'attaques par des militants d'extrême droite en raison d'une erreur rédactionnelle datant de mars 1928 au sujet de la mort d'un prince impérial.

Takuma HISA est nommé directeur des affaires générales du journal à Osaka en 1934. Grâce à une recommandation de Ishii MITSUJIRO, Takuma débute la pratique sous la direction de Maître UESHIBA. Bien que pratiquant déjà le Sumo et le Judo, il est très facilement projeté par UESHIBA Sensei et est aussitôt séduit par sont art. Même si Morihei ne lui donne pas encore de nom formel (parfois Asahi-ryu Jujutsu), il enseigne les techniques du Daïto Ryu Aïki-Jujutsu dans ses cours.

En 1935, Takuma participe au film "Budo", produit par le Asahi News, aux côtés de Morihei UESHIBA. On le voit notamment délivrer un discours au début de la démonstration.

En juin 1936, Sokaku TAKEDA, le soke du Daito Ryu, se présente au Journal Asahi. Il informe Takuma HISA qu’il est « le professeur d’UESHIBA » mais qu’il ne lui à pas enseigné suffisamment ses techniques. Il propose à Takuma de lui donner une instruction personnelle.

Sokaku TAKEDA souhaite transmettre son art aux générations à venir et dépense la dernière partie de sa vie en enseignant à HISA. De par ses grandes aptitudes et sa pratique directe avec Sokaku, Takuma devient un instructeur qualifié du Daito-Ryu Aïki Jujutsu. Il reçoit d’abord le Kyoju Dairi (certificat d'enseignement) en 1937 puis le 26 Mars 1939, après seulement trois années de pratique, Sokaku lui décerne le plus haut grade : le Menkyo Kaiden (certificat de compétence pleine). HISA Sensei est d’ailleurs l’unique personne à recevoir ce titre parmi tous les élèves de Sokaku.

Maître TAKEDA enseigne de nombreuses techniques au Asahi dojo, mais il ne les démontre qu’une fois chacune, ce fâchant immédiatement à la moindre question technique des élèves présents…Ce qui pousse Takuma à avoir une idée ! Après la pratique il aide son maître à prendre son bain et pendant que celui-ci a le dos tourné, les autres élèves, parmi lesquels Heizaburo NAKATSU, Yoshiteru YOSHIMURA et Kuniyoshi KAWAZOE en profitent pour photographier les techniques étudiées précédemment.

Takuma conserve soigneusement ces photographies et publie une série de onze manuels très richement illustrés sur le Daito-Ryu qu’il nomme Daito-ryu Aikibudo Densho Zen Juikkan (ou Soden Waza). C’est une source historique de 547 techniques du Daito Ryu ; les six premiers volumes contiennent les techniques transmisent par Morihei UESHIBA et les volumes sept à neuf celles enseignées par Sokaku TAKEDA, les deux derniers volumes présentent des techniques de self-défense et des forces de l’ordre.

En parallèle, HISA Sensei orchestre la création d’autres livres : Kannagara no Budo (1940), Joshi Goshinjutsu (Self défense pour les femmes) et Ohgi Hiden (Les secrets des techniques au corps à corps), ainsi qu’un film sur Morihei intitulé Ueshiba no Shidofukei (Ueshiba's Instructional Techniques) qu’il dirige lui-même.

En 1943, Takuma quitte le journal Asahi pour travailler comme directeur social pour Kobe Acier. Par la suite, il revient dans sa ville natale d’Osaka pour prendre la tête de la coopérative des pêcheurs, puis il est nommé secrétaire général de la société nationale de recherche politique jusqu'à sa retraite.

Après avoir reçu de nombreux encouragements (de Mr MITSUJIRO notamment) et le soutien financier de la communauté d’affaires du Kansai, il fonde le Kansai Aikido Club le 10 octobre 1959. TAKUMA Sensei y enseigne une combinaison de techniques de Morihei UESHIBA et de Sokaku TAKEDA.

En 1961, il est victime d’une attaque et s’effondre durant l'un de ses cours. Les perspectives de son rétablissement ne sont pas très bonnes, mais avec une incroyable détermination et une forte volonté, Takuma surmonte sa maladie et reprend l’enseignement de sa discipline. Surmontant le décès de son épouse en 1965, il continue de vivre au dojo et d’instruire son art avec la même dévotion. Finalement, sur l’insistance de sa famille, inquiète pour sa santé,  HISA Sensei ferme le Kansai Aïkido Club, en 1968, et part vivre à Tokyo.

Conformément à la volonté générale de ses étudiants, Maître HISA autorise la création du Daito Ryu Aiki Jujutsu TAKUMAKAI en août 1975 et en confie la responsabilité à Hakaru MORI. Cette organisation regroupe de nombreux dojos où ses élèves transmettent le Daito Ryu selon ses vœux et sa vision.

Takuma HISA décède le 31 Octobre 1980 à l’âge de 84 ans.

 

Takuma HISA était journaliste et ancien sumo (nommé 8ème Dan à titre d’étudiant honoraire en 1965). Il a d'abord étudié auprès de Morihei UESHIBA puis de Sokaku TAKEDA. Il fut l’un des maîtres du Daito-Ryu les plus connus et fut le seul à recevoir le plus haut grade de la part de Sokaku TAKEDA. Auteur de nombreux livres, sa collection de 1500 photographies constitue un trésor inestimable pour tous les pratiquants du Daito-Ryu et d’Aïkido. Parmi ses élèves qui lui ont succédés à la tête du Takumakai, on peut citer Hakaru MORI (Hiden 8ème dan), Kiyohiro KOBAYASHI (Hiden 8ème dan), Mamoru UTSUNOMIYA (Hiden 8ème dan), Amatsu YUTAKA (Hiden 8ème dan), Takeshi KAWABE (Hiden 7ème dan) ou encore Masamitsu IZAWA (Hiden 7ème dan).

 

LIENS

Biographies : Lien 1 (Ang) - Lien 2 (Fra) - Lien 3 (Fra) - Lien 4 (Ang) - Lien 5 (Ang)  

Articles : Lien 1 (Ang) - Lien 2 (Ang) - Lien 3 (Ang) - Lien 4 (Fra) - Lien 5 (Ang) - Lien 6 (Ang) - Lien 7 (Ang) - Lien 8 (Ang) - Lien 9 (Fra) - Lien 10 (Fra) - Lien 11 (Fra)

Galerie vidéos

 

 

joomla template gratuitjoomla free templates
2018  Aikido Club de Montarnaud  globbers joomla template