Calligraphies et Dokas du Fondateur

Ecrit par Nicolas DE ARAUJO

 

CALLIGRAPHIES

Même si l’on peut penser que le fondateur l’avait pratiquait plus tôt, il débuta réellement l’art de la calligraphie (Shodô) à l’occasion de sa rencontre avec Seiseki ABE au début des années 50. ABE Senseï est un excellent professeur de calligraphie mais également un des principaux élèves de Morihei UESHIBA ! A cette époque il accompagne souvent O Sensei dans ses déplacements. Puis à partir de 1954 c’est le fondateur qui passe des journées entières chez ABE Sensei à étudier l’art de la calligraphie et à lui enseigner l’Aïkido.

Ayant commencé tardivement à plus de 70 ans, Morihei composa de splendides pièces de calligraphies pour ses disciples, amis ou admirateurs. Longtemps après sa disparition, ses oeuvres semblent garder le souvenir de sa présence physique mais également de son esprit. ABE Sensei l’exprime en ces termes, pour lui « l’esprit d’UESHIBA Sensei se retrouve dans ses calligraphies, non pas dans l’aspect ou les formes des caractères, mais dans leur résonance et leur lumière. »

Nous présentons ici quelques pièces calligraphiées réalisées par O Sensei, pour qu’elles continuent d’inspirer chaque pratiquant d’Aïkido ; que ce soit par les thèmes qu’elles abordent ou tout simplement par leur pureté et leur beauté.

 

Calligraphies du Fondateur, de la collection de Seiseki ABE, exposées très rarement au Amenotakemusujuku Aikido Dojo - www.leotamaki.com

 

Calligraphies du Fondateur, de la collection de Seiseki ABE - www.leotamaki.com

 

Aï (amour) - www.aikidosangenkai.org

 

 

Masakatsu Agatsu Katsuhayabi (la vraie victoire est la victoire sur soi) - www.aikidosangenkai.org

 

 

Bushin (dieu guerrier) - www.aikidosangenkai.org

 

Aïki Okami (le grand esprit de l'aïki) - www.aikidoblogvd.wordpress.com

 

DOKAS

Pour présenter son enseignement Morihei UESHIBA utilisait des Dokas ou « chants de la voie ». Les Dokas sont des poèmes ayant une haute portée spirituelle. Ils sont organisés selon le schéma japonais traditionnel des vers, waka, à 5-7-5-7-7 syllabes. Les idées qui y sont développées proviennent directement des mythes shintoïstes (le Kojiki) et des croyances mystiques de la secte Omoto.
 


Une des éditions de Dokas de Morihei était ainsi préfacée :
"Ceux qui pratiquent l’Aïkido ne doivent jamais oublié que l’enseignement doit passer par leur propre corps. Gardez constamment à l’esprit l’acte divin de la création, du commencement à la fin, et laissez-vous éternellement conduire par l’enseignement des dieux. Faites de l’univers entier votre dojo. Là réside le sens profond du Budo."

Voici quelques extraits de ses "poèmes pour l'esprit" tirés de son livre Budo écrit en 1938 :

Devant lui, l’ennemi frappe

Où j’étais encore

Un instant plus tôt.

Déjà, je suis dans son dos.

 

Une vertu pour te guider :

La sincérité.

Une vérité :

Visible et caché ne sont qu’Un.

Rigueur, Budo, source de

Vie ; étude et Sabre ;

Deux tranchants qu’emploient

Les Dieux pour leur Grand Dessein.

 

A l’instant du face à face,

Guerrier, tu entends

La leçon du Sabre.

Aucun mot n’a plus de sens.

Toujours, étude intense et

Budo sont restés

Piliers de la Voie.

Dans la pratique, la lumière

La forêt autour de toi,

Des piques, des lances,

Avance tout droit,

L’esprit comme seul bouclier.

 

 

joomla template gratuitjoomla free templates
2018  Aikido Club de Montarnaud  globbers joomla template