Biographie de Kiyoshi NAKAKURA, le « Musashi de l’ère Showa »

 

 

Bonjour à tous,

Voici la version intégrale de la biographie de Kiyoshi NAKAKURA publiée dans le magazine Self & Dragon Spécial Aïkido n°6 de Juillet 2021.

Successeur oublié et fils adoptif du fondateur de l'Aïkido durant cinq années, Kiyoshi Nakakura abandonna cette charge pour poursuivre sa carrière en Kendo et devenir l’un des escrimeurs les plus prestigieux du Japon. Disciple du célèbre Hakudo Nakayama, le fondateur de l'Ecole de Iaido Musō Shinden-ryū, Nakakura Sensei reçut de nombreuses récompenses et remporta de nombreux tournois. Officier de police royal, surnommé le "Musashi de l’ère Showa", il connut une longue et brillante carrière sportive et fut un maître de Kendo et Iaïdo reconnu internationalement.

Amateur de l'histoire de l'Aïkido ? N'hésitez pas à consulter les articles et entretiens que j'ai rédigés pour Dragon Magazine ici.

Bonne lecture à tous.

Nicolas

Sortie du Self et Dragon Aïkido n°7

 

 

Bonjour à tous,

Le numéro 7 du magazine trimestriel Self & Dragon Spécial Aïkido est disponible dans les kiosques.

Comme à l'habitude, je vous invite à consulter l'édito de notre rédacteur en Chef, Germain Chamot.

Le dossier central de ce nouveau numéro est consacré à la préparation en Aïkido. Thème plus que pertinent en cette période de rentrée après une longue pause "sanitaire" dans notre pratique.

Dans ce numéro, vous découvrirez également la biographie de Rinjiro Shirata. Surnommé le "prodige du Kobukan", il devint l’un des principaux assistants de maître Ueshiba à Tokyo puis à Osaka. Connu pour sa force physique exceptionnelle, il demeura l’un des rares professeurs d’avant-guerre à reprendre l’enseignement à la fin des années cinquante. Personnalité majeure de l'Aïkikaï, le Doshu Kisshomaru Ueshiba lui décerna le haut grade de 10ème Dan à titre posthume.

Je vous souhaite une excellente rentrée....

L'Aïkido, un art martial pour toutes !

 

Ce début de saison est l'occasion de faire la promotion de notre discipline et notamment auprès des femmes.

Les responsables de dynamique la commission féminine nationale sont à l'initiative de plusieurs supports de communication que nous relayons dans ce post. Pour rappel, la CNF a pour but de développer, diffuser et perpétuer l’Aïkido de Maître Tamura en se focalisant plus spécifiquement sur le public féminin et d’apporter aux femmes tous les bienfaits de la pratique de notre art martial.

Il n'y a pas d'Aïkido spécifiquement féminin car l'Aïkido est une discipline martiale ouverte à tous et qui véhicule des valeurs appréciées dans notre société par les femmes : harmonie, non agressivité, ouverture d'esprit, respect de la vie. Les femmes s'intègrent donc très bien parce que d'entrée, elles se reconnaissent dans ces valeurs. De plus, la pratique de l'Aïkido nécessite d'utiliser avant tout la souplesse, l'énergie, la capacité à évaluer rapidement des situations, plutôt que la simple force physique. Doublement avantagées, les pratiquantes peuvent donc progresser au sein de notre discipline qu'elles pratiqueront efficacement, avec leur propre sensibilité, et toujours avec plaisir.

Voici quelques témoignages de pratiquantes :

 

 

 

Yolaine - Enseignante 4ème dan

 

 

 

Gaidig - Pratiquante débutante

 

Merci aux membres de la commission pour la réalisation de ces vidéos qui, je l'espère, permettrons de susciter quelques vocations....

A vous de jouer Mesdames, la confiance est en vous !

 

 

L'histoire des pionniers Japonais en France - 1ère partie : les Années 50

 
 
Nous connaissons tous le Judo, l'Aïkido, mais aussi les sushi et les mangas, mais nous ne savons pas toujours bien qui furent les pionniers japonais qui introduisirent ces arts en France. Pour la première fois, avec mon ami Ivan Bel nous vous présentons douze de ces pionniers qui ont largement influencés la France tant dans le monde des arts martiaux, que de la cuisine ou de la culture et même... de la physique. Un article dédié à tous ceux qui aiment le Japon et ses arts !
 
Dans cet article écrit à quatre mains, nous débuterons tout d’abord par les années 50, avant de poursuivre par les années 60 et 70 dans de prochains articles.
 
 
 
Nous vous invitons à voyager dans le temps en revenant à cette époque : c'est dans le contexte de l'après guerre et après un long voyage de plusieurs semaines par bateau, que ces jeunes immigrés nippons débarquent à Marseille. Souvent démunis et méconnaissant complètement notre langue et nos usages, ils ont dû relever de grands défis : apprendre la langue française, trouver les bons contacts, démontrer leurs compétences et leur savoir-faire tout en assurant leur subsistance. Leur tâche fut immense, à la hauteur de leur succès. De nos jours, si certains sont restés dans les mémoires, d’autres ont été complètement oubliés. C’est pour cela que nous avons décidé de vous proposer leurs portraits, car ils font partie de notre histoire commune, notamment pour tous les amoureux des arts nippons. Et ils sont nombreux dans notre pays.
 
Bonne lecture à tous...
 
Ivan et Nicolas

Vidéo démonstration ACM - Journée des Associations du 04/09/21

 

 

Bonjour à tous,

Voici la vidéo de la démonstration effectuée, par les membres du club, à l'occasion de la journée des associations de Montarnaud le samedi 4 septembre 2021.
 
Malgré un sol non adapté et glissant par endroit, nous avions choisi de démontrer aux visiteurs des techniques d'Aïkido orientées "Self Défense".
 
Remerciements à Jean-Daniel et Bernard pour leur engagement dans cet événement et cette démonstration malgré un sol en bois et peu de préparation en amont.
 
Au plaisir de vous accueillir nombreux sur nos tatamis montarnéens.
 
joomla template gratuitjoomla free templates
2022  Aikido Club de Montarnaud  globbers joomla template