Akira TOHEI

Par Nicolas DE ARAUJO

 

 

Troisième fils d'une grande famille de riziculteurs, Akira Tohei (藤平光) voit le jour le 20 août 1929 dans la préfecture de Tochigi, au Japon.

Durant la seconde guerre mondiale, Akira est enrôlé dans l'armée impériale japonaise à l’âge de 15 ans. Il y reçoit une formation de pilote kamikaze. L’été 1945 voit l’armée impériale japonaise capitulée devant les Etats-Unis. Par chance, la fin du conflit empêche Akira de s’envoler vers sa mission suicide.

Dans un Japon vaincu, le quotidien s’avère difficile. Submergé par le sentiment de la défaite, le jeune homme cherche un moyen pour servir au mieux son pays et donner ainsi un sens à sa vie. Il entend parler d’une nouvelle discipline martiale : l’Aïkido. Intéressé par cet art qui a pour objectif l’unification du corps et de l’esprit, il débute la pratique en 1946 avec Koichi Tohei, dans le district de Haga.

En compagnie de Koichi Tohei, Akira se rend au sanctuaire de l'Aïkido à Iwama ou il fait la rencontre d'O Sensei. Très impressionné par le visage "effrayant" du fondateur, il est surpris par la simplicité de ce dernier lorsqu'il s'adresse directement à lui.

A la suite du départ de Koichi Tohei pour Hawaï en 1955, Akira poursuit la pratique de l’Aïkido sous la direction de Morihei Ueshiba et de son fils Kisshomaru, au Hombu Dojo de Tokyo.

La formation d'après-guerre commence à se structurer à l’Aïkikaï. Kisshomaru Ueshiba démissionne de son emploi en 1956 pour se consacrer à l'Aïkido. Les deux cours du matin et du soir sont désormais complétés par trois autres sessions quotidiennes. Akira suit assidument les enseignements du Doshu et de Koichi Tohei, de retour des U.S.A. après une année d’absence. Akira suit également d'autres instructeurs tels qu'Hiroshi Tada, Shigenobu Okumura, Kisaburo Osawa, Seigo Yamaguchi et Sadateru Arikawa.

En 1963, Akira a l'honneur d'accompagner Kisshomaru Ueshiba lors de sa première visite aux Etats-Unis. Après une tournée de trois mois, ou il sert d’Otomo au Doshu, le voyage se termine dans l’archipel d’Hawaï. Tohei Senseï y reste neuf mois supplémentaires pour enseigner l'Aïkido dans les Iles Hawaïennes.

A son retour au Japon, en 1964, il intègre l’équipe des instructeurs du Hombu Dojo composé, entre autres, de Yasuo Kobayashi, Kazuo Chiba, Mitsugi Saotome, Mitsunari Kanai, Yutaka Kurita, Nobuyuki Watanabe, Shuji Maruyama ou encore Kenji Shimizu. En parallèle de ses activités au Hombu Dojo, Tohei Sensei enseigne l’Aïkido dans les universités Akita, Keio, Asia et Nihon. Il a également la charge de l’instruction aux forces terrestres d’autodéfense ainsi qu’aux forces maritimes d'autodéfense du Japon.

Promu au titre de Shihan en 1966, Akira Tohei fait la rencontre de Joanne Kiyoko Shimamoto, une pratiquante américaine d’origine japonaise (Nisei). Originaire de San Francisco, la jeune femme réside en face du hombu dojo. Proche de O Sensei elle vient régulièrement prendre soin de lui. Parfaitement bilingue, Joanne aide les élèves d’origine étrangère et traduit les textes en anglais pour la version internationale du « Aïkido Shimbun », le journal interne de l’Aïkikaï. Par la suite le couple se marie et leur union donne naissance à un fils prénommé Akihiro.

En mars 1972, Tohei Shihan est envoyé à Chicago, dans l’Illinois, en tant que représentant officiel de l’Aïkikaï Hombu Dojo. A son arrivée, il devient l’instructeur en chef de l’Aïkido Club Illinois ou il succède à Isao Takahashi, récemment décédé. Pionnier de l’Aïkido américain, Takahashi Sensei était l’un des premiers disciples Hawaïen de Koichi Tohei dans le milieu des années cinquante.

Akira Tohei travaille de concert avec ses amis Yoshimitsu Yamada et Mitsunari Kanai, arrivés sur le sol américain quelques années plus tôt pour s’installer à New York et à Boston. Ces shihans japonais, issus comme lui du Hombu Dojo, disséminent l’Aïkido dans l’Est des Etats-Unis et souhaitent mettre en place une organisation administrative nationale.

Dans cette optique, Tohei Sensei et ses proches disciples créent la Midwest Aïkido Fédération (M.A.F.) dès 1972. Akira est logiquement nommé Président de cette nouvelle organisation. Un nouveau dojo, le Midwest Aïkido Center voit le jour, en 1975 à Chicago, et devient le nouveau siège de la M.A.F.

Tohei Sensei y forme une douzaine de disciples avancés afin qu'ils puissent enseigner dans différentes villes du Middle West. Totalement dévoué à sa mission, il consacre la grande partie de son temps à l'enseignement de l'Aïkido.

Grace à l’effort conjoint des maîtres Japonais et leurs disciples, la Fédération d'Aïkido des Etats-Unis (U.S.A.F.) est établie en 1976, avec pour siège principal le New York Aïkikaï de maitre Yamada. Déclinant la Présidence de la fédération américaine, Tohei Sensei est nommé directeur technique pour la région du Midwest, alors composée d’une vingtaine de dojos.

Au fil du temps et des créations de nouveaux clubs, Tohei Shihan devient responsable de l'enseignement de milliers d'étudiants. Il supervise une cinquantaine de dojos, répartis dans un immense territoire comprenant l'Arizona, l'Illinois, l'Indiana, l'Iowa, le Kansas, la Louisiane, le Minnesota, le Nebraska, la Caroline du Nord, le Tennessee, le Texas, la Virginie et le Wisconsin.

Maître à la renommée internationale, Akira Tohei invite de nombreux sensei japonais à enseigner dans son dojo de Chicago. Il accueille notamment Rinjiro Shirata lors du stage d’été de 1984, ou encore Kisaburo Osawa et son fils en 1985, à l’occasion du dixième anniversaire du Midwest Aïkido Center. En 1988, Tohei Shihan accueille dans son dojo la première édition du North American Shihankaï, le regroupement des shihans nord-américains. Ce stage exceptionnel regroupe les maîtres Yoshimitsu Yamada, Seiichi Sugano, Kazuo Chiba et Robert Hiroshi Aoyagi.

Riche de plus de quarante années de pratique, Maître Tohei se voit décerner le grade de 8ème dan par le Doshu Kisshomaru Ueshiba à l’occasion de sa venue à Chicago en 1989. A l’occasion du quinzième anniversaire du Midwest Aïkido Center un stage exceptionnel est organisé, devant cinq cent personnes, en présence du Doshu Kisshomaru Ueshiba et des Shihan Yamada, Shibata, Aoyagi et Yokota, venus rendre hommage à Akira Tohei.

Maître Tohei poursuit son travail d’enseignement de l'Aïkido jusqu’à son décès survenu le 2 juillet 1999, à la suite de complications dues à une maladie pulmonaire. Il allait fêter son soixante-dixième anniversaire.

 

Akira Tohei Shihan a consacré vingt-sept années de sa vie à construire l'Aïkido nord-américain. Personnalité discrète, humble et généreuse, il était appelé « sensei » par respect par ses élèves. Président du Comité Technique de la Fédération d'Aïkido des U.S.A. et du North American Shihankai, il fut l’un des enseignants les plus influents et populaires des Etats-Unis. Après cinquante ans de pratique, Tohei Sensei enseignait quotidiennement les idéaux du fondateur à travers tout le Midwest et était alors l'instructeur d'Aïkido le plus ancien des Etats-Unis...

Akira Tohei fut le professeur de nombreux gradés nord-américains dont Fumio Toyoda (Shihan 6ème dan), Darell Tangman (Shihan 7ème dan), T.S. Okuyama (Shihan 7ème dan), Elizabeth Lynn (Shihan 7ème dan), Arthur Wise (Shihan 6ème), Maureen Browne (Shihan 6ème dan), Josef Birdsong (Shihan 6ème dan), Glenn Brooks (Shihan 6ème dan), Knut Bauer (6ème dan), Vu X. Ha (6ème dan), Norio "Mike" Mamura (6ème dan), Joe Takehara (6ème dan), Walter Van Enck (6ème dan), Robert Klein (7ème dan), Barbara Klein (7ème dan), Pat Crosby (6ème dan), Kiyoshi Yasutake (6ème dan), Tom Kelly (6ème dan), Jaime DeJesus (6ème dan), Noami Wentworth (6ème dan), Rock Lazo (6ème dan), Rich Roberts (6ème dan), Paul Filbert (6ème dan), Daniel Palmer (6ème dan), Claire Widen (6ème dan), Sherri Stern, Jeff Fox, Bob Mason (5ème dan), Rob Crowell (5ème dan) ou encore le Docteur Taitetsu Unno...

 

LIENS :

Biographies : Lien 1 (Ang) - Lien 2 (Ang) - Lien 3 (Fra) - Lien 4 (Ang) - Lien 5 (Ang)Lien 6 (Ang) - Lien 7 (Ang)

Interviews : Lien 1 (Ang) - Lien 2 (Ang) - Lien 3 (Ang) - Lien 4 (Ang)

Articles : Lien 1 (Ang) - Lien 2 (Ang) - Lien 3 (Ang) - Lien 4 (Fra) - Lien 5 (Ang) - Lien 6 (Ang) - Lien 7 (Ang) - Lien 8 (Ang) - Lien 9 (Ang) - Lien 10 (Ang)

Galerie vidéos