Parution du Dragon Magazine n°28 - Avril 2020

 

Bonjour à tous,

Le numéro 28 du magazine trimestriel Dragon spécial Aïkido est paru dans les kiosques ce mercredi 8 avril 2020.

Le magazine change de nom et s'appelle à présent "Self & Dragon Spécial Aïkido"

Le dossier de ce nouveau numéro est consacré à "Ushiro Waza". A lire également un article de mon ami Ivan Bel consacré au lien entre le Shiatsu et l'Aïkido.

Pour la vie des maîtres, je vous propose la biographie de Hajime Iwata, l'un des plus anciens enseignants de l'Aïkikaï de Tokyo.

En cette période nécessaire de confinement, votre magazine est disponible en commande, au tarif de 7,50 €, sur le site www.journaux.fr

En vous souhaitant une bonne lecture. Au plaisir de vous retrouver sur les tatamis prochainement...

 

Voici l'édito de notre rédacteur en chef, Germain Chamot :

Le signe de la martialité
L'exemplaire que vous tenez entre les mains a pour dossier central « Ushiro Waza », les techniques arrières. Faisant logiquement suite au numéro traitant de Zanshin, ce nouveau thème nous rappelle que les origines de l'Aïkido ne sont pas (que) celles du duel réglé à armes égales. Comme le souligne Benoît Hauray, attaquer par derrière signifie une profonde rupture avec les codes moraux et sociaux. Et cela vient directement questionner notre rapport à ce que nous appelons entre Aïkidokas la « martialité ».
Si le mode opératoire mis en place pour une telle étude est très variable d'une école à l'autre, de nombreux experts soulignent l'intérêt de ce travail pour permettre l'ouverture des perceptions de l'adepte.
S'il a été jugé fondamental par les contributeurs, ce sujet ne les a toutefois pas inspirés dans la même mesure. Nombreux sont les experts qui m'ont avoué avoir eu des difficultés à trouver les justes mots pour exprimer leurs pensées, lorsqu'ils n'ont tout simplement pas décliné la proposition.
À mon sens cela est symptomatique d'un malaise qui existe dans le rapport que nous entretenons à ce type d'étude. Libre à nous de faire évoluer notre pratique pour être plus congruents !

Ne manquez pas dans ce numéro une interview inédite du fils de Maître Saïto Morihiro, Saïto Hitohira, par Olivier Eberhardt.

Retrouvez également un entretien avec Noguchi Takafumi, qui fut disciple de Sunadomari Senseï.
 
Un mot sur un événement dont vous avez certainement déjà entendu parlé : les 24h du Samouraï.
Il s'agit d'un stage multi-disciplines qui dure... 24h !
16 experts vont se succéder pour donner des cours de 1h15 suivi de 15min de pause.
Chaque participant peut s'arrêter quand il le souhaite et modeler son parcours à la carte (disciplines Yin ou Yang au choix). Des espaces de restauration et de repos sont prévus.
Cela aura lieu les 9 & 10 mai à Nantes, vous trouverez plus d'infos dans ce numéro et sur 24h-samourai.com.
Un événement à ne pas manquer ! J'y serai, et vous ?
 
Enfin il était difficile de terminer cet édito sans aborder la situation sanitaire mondiale. Si la grande majorité des infrastructures est fermée cela n'empêche pas de poursuivre la pratique en solitaire. L'Aïkido c'est l'adaptation. Il est toujours possible de continuer l'étude d'une manière ou d'une autre.
 
En ces périodes de confusion il est sage de faire appel à des principes immuables pour soutenir notre discernement. Nombre de ces principes sont contenus dans les pratiques martiales. Ainsi, je vous laisse à cette citation de Tokitsu Kenji : « les arts martiaux c'est éteindre l'étincelle, non l'incendie »...
 
Bonne pratique (solitaire) !
 
Germain Chamot 
 
joomla template gratuitjoomla free templates
2020  Aikido Club de Montarnaud  globbers joomla template