image1 image2 image3

Masando SASAKI

(1929-2013)

8ème Dan d'Aïkido 

 

Ecrit par Nicolas DE ARAUJO

 

 

 

Masando SASASKI est né le 1er février 1929 à Nagai dans la préfecture de Yamagata.

Il est issu d'une famille de six enfants.

Passionné par les avions, le jeune Masando rêve d'intégrer les unités d'attaques spéciales (tokkōtai ou kamikazes) pendant la seconde guerre mondiale.

Âgé de 14 ans, il n'est pas retenu aux tests d'entrée de la Younen Gakko, une école d'officiers militaires. Toutefois, Masando participe à l’effort de guerre en travaillant à la construction d'avions dans l'usine Mitsubishi à Nagoya. 

Comme de nombreux jeunes hommes à cette époque, il fait ses premiers pas dans les arts martiaux durant le conflit : il étudie le Sumo, le Kendo ainsi que le Jukenjutsu (l’art de la baïonette). 

Après guerre, SASAKI travaille dans une menuiserie. Malheureusement suite à un accident avec un clou, il perd l'usage de son œil gauche en 1948.

Par la suite, Masando enchaîne différents métiers pour survivre. Il dirige un magasin de livres d'occasion, importe du papier des campagnes à Tokyo, peint des tableaux noires pour les écoles et vend mêmes du riz au marché noir !

En 1950, il intègre la réserve de la Police Nationale. Grâce à une astuce habile, Masando réussi les tests d'admission aux épreuves de vision. Au bout de deux années, il demande sa retraite.

Avec ses indemnités de départ de la Police, il s'inscrit au département d'économie de l'Université privé Chuo. Souhaitant être avocat, il continu son cursus en faculté de droit.

Diplômé en science économique et en droit, Masando envisage d'embrasser une carrière politique mais la mort soudaine d'un de ses sempaïs le pousse à réfléchir sur le but de sa vie. Il prend du recul et intègre l’Agence de Défense Japonaise en tant qu'officier d'admission.

En 1954, SASAKI assiste à une démonstration d'aïkido du Doshu Kisshomaru UESHIBA, accompagné de Nobuyoshi TAMURA, dans la cour de l’agence. Attiré par la discipline, il débute la pratique en tant que maître d'enseignement salarié de l'Agence de Défense Japonaise.

Peu de temps après, il se rend au Hombu Dojo et rencontre Morihei UESHIBA. Âgé de 25 ans, Masando est immédiatement séduit par le visage du Fondateur !

Nationaliste actif, Masando fonde une école d'espionnage industrielle au début des années 60. Cette "académie" établie en collaboration avec des vétérans de l’ancienne école d’espions Nakano à pour objectif un Japon fort et souverain. Nommé directeur principal de l'Académie de Défense Industrielle, il engage ses propres fonds et doit emprunter plusieurs centaines de milliers de yens pour ce projet. Découvert par la CIA, les faits sont dénoncés en décembre 1962, par le Time Magazine dans un article intitulé "Japan : School for Spies" !

Suite à ce scandale, SASAKI est contraint de démissionner de l’Agence de Défense Japonaise. Étranglé par les dettes, il doit s'enfuir dans les montagnes.

Dans sa retraite, il médite sur le sens de la vie et de la mort. Masando lit des livres sur le bouddhisme et prie sous des cascades. Il rencontre Tempu NAKAMURA et devient son disciple. Ce dernier lui conseille de s'investir davantage dans l'étude de l'Aïkido. NAKAMURA Sensei était un expert martial et avait introduit le Yoga au Japon. Koichi TOHEI et Hiroshi TADA, étudiants de Maître UESHIBA étaient également ses disciples.

Vivant dans une situation difficile, SASAKI court à la ruine. Il propose alors ses services au secrétaire général du parti libéral démocrate, Masayoshi OHIRA, pour résoudre une grève dans l'usine MABUCHI MOTOR. Grâce à la réussite de son intervention, Masando rembourse sa dette d'un million de yens et voit le spectre de la ruine s’éloigner.

Après cette période de disette, il suit les conseils de Maître NAKAMURA et intègre l’équipe des enseignants de l’aïkikai de Tokyo en 1964. Son professeur, Nobuyoshi TAMURA, doit partir en occident pour une durée deux ans et lui demande d'assurer l'intérim pour son cours du samedi matin jusqu’à son retour.

En parallèle de son activité au hombu dojo, SASAKI Sensei enseigne également l’aïkido dans les universités Josai et Yamagata et dans des dojos privés.

Même s'il n'est pas élève interne (uchi deshi), il vit près du groupe pendant six ans et assiste Maître UESHIBA en tant qu'otomo lors de ses pèlerinages dans les sanctuaires.

En 1969, Masando apparaît dans le film pédagogique de Koichi TOHEI, intitulé "principes fondamentaux et concept". Il y sert d'uke en compagnie de Yazuo KOBAYASHI et Seishiro ENDO notamment.

Adepte des pratiques ascétiques shinto, Maître SASAKI intègre le Ichikukai Dojo.

Masando SASAKI devient prêtre du courant Yamakage San'in Shinto en 1976 et officie comme prêtre principal au temple Kamifukuoka de Saitama.

En 1977, il est invité pendant trois mois à Paris, par le ministère de la culture. SASAKI Sensei participe à des conférences sur l'enseignement Shinto, donne des cours et des entrainements spécifiques sur "le rétablissement humain".

Maitre SASAKI publie son premier livre en 1979. Au Japon, il est connu pour son fort attachement au style et à l'esprit de l'ancienne culture samouraï. Il voyage à travers tout le pays pour donner des conférences sur la culture traditionnelle japonaise.

Par la suite, il est l'auteur d'une dizaine d'ouvrages (People of Japan, Return to Your Mother’s Heart…) et d'une vidéo sur l'histoire, les traditions, la philosophie du Japon et divers groupes sociaux de la société japonaise. SASAKI Sensei est également un poète de talent.

En 1983, il est sollicité pour une cérémonie religieuse à l'occasion de l'ouverture du parc Disneyland de Tokyo !

A la demande de Maître TAMURA, Masando SASAKI inaugure le Dojo Shumeikan, situé dans le var en France, le 2 septembre 1995.

Pendant de nombreuses années, l'immense culture de Maître SASAKI, ses fins jeux de mots, ses rires à gorges déployés en fin de cours mais aussi ses grivoiseries font de lui un enseignant atypique au sein du Hombu Dojo.   

Le 31 mars 2007, SASAKI Shihan quitte l’aikikai, après un intérim de 43 ans ! Sa pratique n'ayant rien perdu de son efficacité à 78 ans, de nombreux pratiquants avancés de Karaté ou d'autres disciplines continuent de suivre son enseignement dans son dojo privé de Saitama.

Ces derniers cours au Hombu Dojo font l'objet d'un chapitre entier dans le livre d'Olivier GAURIN, "Les secrets du Kokyu Ho", publié en 2008. Dans ce chapitre, intitulé "le dit de Sasaki Sensei", l'auteur retranscrit les discours du dernier trimestre du Maître.

Maître d'arts martiaux célèbre, SASAKI Shihan est également membre de plusieurs organisations japonaises œuvrant pour le développement et la préservation des arts martiaux japonais telles que la Nippon Kobudo Kyokai, la Nippon Koden Bujutsu Renmei ou encore la Kokusai Budo Renmei.

En 2013, il participe au projet "Budoka no Kokoro" piloté par Léo TAMAKI. Ce recueil unique d'images et de paroles de huit des plus grands adeptes d'arts martiaux contemporains est diffusé peu après le décès de Maitre SASAKI.

Masando SASAKI s'éteint le 15 février 2013 à l'âge de 84 ans.

 

Masando SASAKI était un maître respecté, aimé mais également controversé. Son passé multiple et ses discours aux accents nationalistes ont fait de lui l'un des maîtres les plus polémiques de l'Aïkikaï. Shihan 8ème dan, il était également réputé pour ses démonstrations spectaculaires et pleines de ki. Riche de l'influence de Tempu NAKAMURA et de Morihei UESHIBA, il fut l'un des rares maîtres à lier sa voie martiale à celle du Shinto. Lien qu'il transmit dans sa pratique et son enseignement. Il fut le professeur de plusieurs haut gradés dont son successeur au hombu dojo Yoshiaki YOKOTA (shihan 7ème dan), Yukimitsu KOBAYASHI (shihan 7ème dan), Hiroki KAWASAKI (7ème) ou encore Nokura KUNIYOSHI (6ème dan)...

 

LIENS :

Biographies : Lien 1 (Fra) - Lien 2 (Fra) - Lien 3 (Jap) - Lien 4 (Jap) - Lien 5 (Rus) - Lien 6 (Rus)

Interviews : Lien 1 (Fra) - Lien 2 (Fra) - Lien 3 (Ang) - Lien 4 (Ang) - Lien 5 (Ang)  

Articles : Lien 1 (Fra) - Lien 2 (Fra) - Lien 3 (Esp) - Lien 4 (Fra) - Lien 5 (Ang) - Lien 6 (Ang) - Lien 7 (Por)Lien 8 (Jap) - Lien 9 (Jap) - Lien 10 (Jap) - Lien 11 (Jap)

Galerie vidéos

 

 

joomla template gratuitjoomla free templates
2018  Aikido Club de Montarnaud  globbers joomla template