image1 image2 image3

Seiseki ABE

(1915-2011)

10ème dan d'Aïkido

 

Ecrit par Nicolas DE ARAUJO

 

 

Seiseki ABE est né le 26 avril 1915 à Takatsuki dans la préfecture d'Osaka.

Il débute l'étude de la calligraphie (Shodo) dès son enfance. Seiseki est initié par son père Yukichi, professeur d'école élémentaire et calligraphe de talent. Coïncidence du destin, le nom de sa mère “Fude”, signifie également “pinceau” !

Vers l'âge de 20 ans, Seiseki s'engage dans la voie de la calligraphie et décide d'en faire son métier. Il dispense d'abord son enseignement dans une école élémentaire puis au collège.

Confronté à une impasse dans sa progression de calligraphe, ABE découvre le Misogi no Renseikai du Docteur Kenzo FUTAKI en 1941. Ce dernier, professeur en médecine à l'université de Tokyo, est également un étudiant d’avant-guerre de Morihei UESHIBA. Ce Misogi-Kai est un groupe dédié à l’exploration et l’enseignement des exercices de purification (misogi) pour développer le ki. Cette pratique change son attitude et sa manière de penser pour la calligraphie. FUTAKI Sensei lui recommande de pratiquer également l’Aïkido mais Maître UESHIBA partage son temps dans les institutions militaires et n'enseigne publiquement que très rarement à cette époque.

En 1948, ABE Sensei est engagé comme professeur de shodo au lycée préfectoral Kitano d'Osaka.

En janvier 1952, Seiseki se rend au nouveau dojo d’aïkido ouvert par Bansen TANAKA à Osaka. TANAKA et ABE se connaissent déjà mais Seiseki ignorait jusque là que ce dernier pratiquait l’aïkido. Il décide de rentrer dans sa maison et lui demande “j’ai vu le nom de Tsunemori UESHIBA sur la plaque. Est-il vraiment là ?” TANAKA Sensei lui répond positivement et lui précise que le dojo est ouvert depuis la veille !

Seiseki se présente à Maître UESHIBA comme étudiant du Docteur FUTAKI. O Sensei s’intéresse immédiatement à lui, lui parle de concepts complexes en rapport avec le Chinkon Kishin avant de conclure la conversation en lui disant : “c’est tout pour aujourd’hui. Revenez demain”. C’est une chance pour ABE car à cette époque le fondateur accepte rarement de nouveaux élèves, surtout s’ils ne sont pas pourvus d’au moins deux recommandations formelles.

Peu après avoir débuté la pratique, ABE est frappé par les similitudes entre les techniques de respiration utilisées en aïkido, dans le misogi et le shodo. Il arrive à la conclusion que les trois arts poursuivent le même objectif : la compréhension du concept de ki.

En 1954, Seiseki accompagne Maître UESHIBA à Shingu pour assister à l’ouverture du dojo de Michio HIKITSUCHI. Le séjour dure un mois et O Sensei, qui apprécie peu l’oisiveté des pratiquants, lui demande d’enseigner la calligraphie entre les cours d’aïkido. Au début, le fondateur préfère le regarder enseigner avant de pratiquer lui-même la calligraphie et tracer sa première œuvre, le kanji “aiki”. A la suite de ce séjour, O Sensei décide de se rendre occasionnellement à Osaka pour partager des journées entières à s'initier à cet art en compagnie de Maître ABE.

A partir de 1955, une relation particulière se développe entre les deux hommes. ABE Sensei fait construire un dojo traditionnel nommé Ameno Takemusu Juku Dojo à côté de sa maison pour y accueillir plus régulièrement Maître UESHIBA. Ce dernier vient ainsi vivre sept à dix jours par mois auprès de Maître ABE pour étudier la calligraphie et y l’enseigner l’aïkido. Situation assez inhabituelle, Seiseki devient alors uchi deshi dans sa propre maison !

Ensemble, ils développent une relation "élève-professeur" à l’ancienne, basée sur l’esprit rigoureux du Bushido. Pour Maître ABE, vivre ensemble sous le même toit vingt-quatre heures sur vingt-quatre est le meilleur moyen pour saisir et absorber le kokyu de son professeur. Par la suite, Maître UESHIBA lui attribue verbalement le grade de 10ème dan.

Après le décès du fondateur, en 1969, ABE Shihan continue d'enseigner l'aïkido, en tant qu'instructeur en chef, dans son dojo d'Osaka et dans une dizaine d'universités.

Calligraphe réputé, ABE Sensei occupe plusieurs fonctions importantes dans ce domaine. Il est le secrétaire du Nitten, l'organisation artistique la plus importante du pays, responsable de l'exposition Japonaise des beaux-arts. ABE Senseï est également responsable du comité chargé de la sélection annuelle des calligraphies.

Il est, par ailleurs, président de l'association des calligraphes de Toho, secrétaire du centre d'exposition du Kansai, consultant de l'institut national de calligraphie "Nihon Shogei-in", rédacteur graphique pour la calligraphie du journal Yomiuri et professeur de l'université japonaise de calligraphie...

ABE Sensei prend sa retraite du lycée préfectoral Kitano d'Osaka en 1982.

En 1989, l'organisation japonaise des Arts Martiaux lui décerne le Budo Koryusho, pour sa contribution au développement de l’Aïkido.

Par l'intermédiaire de son célèbre élève, Steven SEAGAL, ABE Sensei effectue son premier voyage aux États-Unis en 1991. Il dirige un séminaire de deux semaines dans le dojo privé de l'acteur à Los Angeles, le Ten Shin Dojo. Il retrouve, à cette occasion Haruo MATSUOKA, élève de SEAGAL et responsable du dojo américain.

Par la suite, ABE Shihan retourne enseigner aux États-Unis en aout 1999 à New York puis en septembre 2005 à New York, Lenexa (Kansas) et à Iowa City.

En mai 2000, Seiseki ABE dirige un séminaire à Douai, dans le nord de la France, dans le dojo de Patrick FAORO, élève de Steven SEAGAL et Haruo MATSUOKA. 

ABE Shihan participe, en 2001-2002 à la rénovation du sanctuaire Aiki Jinja d'iwama. A l'occasion de cette réhabilitation, souhaitée par la famille SAITO et approuvée par le Doshu Moriteru UESHIBA, Maître ABE est l'auteur de la calligraphie "Aïki Jinja" sculptée dans la grande pierre située à l'entrée du sanctuaire.

En mai 2007, Seiseki ABE est invité en Russie par l'Aïkido Kannagara Dojo de Moscou. Il dirige un séminaire de 4 jours pour célébrer l'anniversaire de sa première visite.

Maître ABE présente, chaque année dans son dojo, des œuvres calligraphiques réalisées par Maître UESHIBA. Il souhaite ainsi partager avec les pratiquants d'Aïkido du monde entier ces précieux témoignages en commémoration du Fondateur.  

Seiseki ABE s’éteint le 18 Mai 2011, à l'âge de 96 ans, des suites d'une pneumonie. Son fils Toyumo ABE, également élève d'O Sensei, lui succède à la tête du dojo d'osaka.

 

Seiseki ABE fut pendant 17 années, l'un des plus proches élèves de Maître UESHIBA, qui lui décerna le 10ème dan. Personnage énigmatique, ABE Sensei était un spécialiste du misogi et du kojiki (mythes fondateurs de la culture japonaise), ce qui lui permettait d’avoir une compréhension assez rare des propos d'O Sensei. Il partagea avec lui une relation unique en étant à la fois son élève et son professeur ! Maître de calligraphie célèbre, ABE Senseï à formé plus de 200 shihans de shodo et a dispensé son enseignement à plus de 3000 étudiants dans la région du Kansai. Pratiquant de Judo, Kendo, Kenjutsu et Iaido, Seiseki ABE fut également le professeur de plusieurs haut gradés en aïkido, notamment Ryoichi KINOSHITA (7ème dan), Steven SEAGAL (7ème dan), Haruo MATSUOKA (6ème dan), Hitohira SAITO, Ishu ISHIYAMA (Shihan 7ème dan), Masanobu HAYATA (6ème dan), Kenji ONO (6ème dan) et d'uchi deshi nord-américains et australiens dont Peter LINDSAY (3ème dan) et Leeson CRAIG (2ème dan)...

 

LIENS :

Biographies : Lien 1 (Ang) - Lien 2 (Fra) - Lien 3 (Fra) - Lien 4 (Ang) - Lien 5 (Ang) - Lien 6 (Ang) - Lien 7 (Rus)

Interviews : Lien 1 (Fra) - Lien 2 (Ang) - Lien 3 (Ang) - Lien 4 (Ang) - Lien 5 (Ang) - Lien 6 (Ang) - Lien 7 (Ang) - Lien 8 (Ang) - Lien 9 (Ang)

Articles : Lien 1 (Ang) - Lien 2 (Fra) - Lien 3 (Ang) - Lien 4 (Fra) - Lien 5 (Ang) - Lien 6 (Ang) - Lien 7 (Ang) - Lien 8 (Ang)

Galerie vidéos

 

 

joomla template gratuitjoomla free templates
2018  Aikido Club de Montarnaud  globbers joomla template